Des vers qui tournent rond

Page de carnet de poèmes manuscrite

En matière de poésie, j’aime les formes fixes. C’est mon côté vieux jeu ! Désuètes, elles se montrent corsetées dans leur structure de strophes sonnantes et jamais trébuchantes, toujours charmantes pour l’oreille. Pour tous les sens en vérité, tant leur élocution fait passer de frissons.

Parmi ces formes, j’ai un faible pour le rondeau. L’usage en est très ancien et Charles d’Orléans ou Clément Marot, au Moyen-âge, l’ont très largement utilisé. Avec une virtuosité, pour le premier, qui est vraiment à couper le souffle (lire ces rondeaux en version originale est vraiment un étrange et délicieux exercice !). Il est souvent associé à des évocations plutôt légères, voire badines. Pourtant, chez Charles d’Orléans, il véhicule beaucoup de Mélancolie et est utilisé pour des méditations souvent très profondes.

J’aime sa petite forme tournante, discrètement entêtante. Le retour de vers, en refrain, est essentiel. C’est ce qu’a perdu le vers contemporain en évacuant la rime systématique et la forme fixe : une capacité à imprimer profondément le lecteur, jusqu’au plus intime de son esprit. Il en reste toujours une petite musique qui sait renaître tôt ou tard. Dans le vent, dans le chant d’un oiseau, dans le parler d’une fontaine…

Ces petits poèmes ont tout du bijou. Les monter est un travail délicat. Une besogne, c’est vrai ! Et cela n’est pas dans les us poétiques actuels, ou prime le premier jet, la fulgurance, ou une soi-disant quête d’essentiel. Qu’importe, je reste attaché à ma petite horlogerie ronde et féconde.

Je vous en offre un de ma composition ?
Je vous en offre un !

Flocons

Petite neige que nous sommes
Vivant le temps d’une clarté
Fondus à peine que tombés
Dans le manège fou des hommes

Amibes enzymes atomes
Œuvrant à nos futilités
Petite neige que nous sommes
Vivant le temps d’une clarté

Aimons-nous au moins ou tout comme
Rassasions-nous de beautés
Puisque les jours nous sont comptés
Sans que l’on n’en sache la somme
Petite neige que nous sommes

L. Huet 2019©

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s